Une assemblée plénière sous le signe de l’engagement

Le 17 novembre dernier, Neopolia EMR a réuni ses membres au Technocampus Océan (Bouguenais) pour sa Plénière annuelle. L’occasion d’annoncer la signature de partenariats sur deux projets régionaux mais également la révision de ses Domaines d’Activités Stratégiques et le renouvellement de son Comité de Pilotage.

Après une 1ère phase nécessaire à la bonne compréhension du marché des Energies Marine Renouvelables (EMR), le cluster de Neopolia entre à présent dans une démarche plus offensive. Créé en 2012, Neopolia EMR souhaite renforcer son implantation sur ce marché qui offre de multiples opportunités business et dont les partenaires industriels, tels que STX ou General Electric, montent en puissance, en particulier au niveau européen. Comme le souligne Dominique Follut, le Vice-Président du cluster, « cette année a été charnière, l’enjeu est maintenant de faire gagner des marchés à nos offres, d’initier des feuilles de routes business avec nos partenaires industriels et de développer des projets autoportants ».

Un premier partenariat avec le consortium EMYN

Dans l’objectif de renforcer la montée en compétences de ses membres, de favoriser le développement de leur chiffre d’affaires et de structurer la filière en Pays de la Loire, Neopolia EMR s’engage auprès de deux acteurs régionaux majeurs des Energies Marines Renouvelables. L’occasion de « bien se préparer à l’ensemble des consultations à venir ».

Un premier partenariat a été signé avec le consortium EMYN, en charge du développement et de la construction du futur parc éolien offshore  des îles d’Yeu et de Noirmoutier. Il vise à identifier précisément les compétences industrielles nécessaires au développement du secteur et à déterminer les collaborations possibles dans le cadre des futurs appels d’offres liés au projet. Lucile Forget nous raconte : « Avant le lancement de l’appel d’offre en 2013, nous avions déjà identifié Neopolia comme un acteur industriel important des Pays de la Loire. Ce partenariat concrétise la lettre d’intention que nous avions signée avec le réseau en 2012 ». Et Dominique Follut d'ajouter : « Au travers de cet accord de partenariat, nous avons les uns et les autres, des objectifs et des engagements de moyens ».

Une nouvelle gouvernance pour une nouvelle stratégie

Cette plénière fut également l’occasion d’élire le nouveau Comité de Pilotage du cluster, à présent composé de 13 entreprises,  et de confirmer Dominique Follut au poste de Vice-Président.

Cette nouvelle gouvernance oriente Neopolia EMR dans une démarche d’identification de projets autoportants. Ceux-ci seraient initiés et développés par un groupement d’entreprise couvrant l’ensemble de la chaine de valeur, en France mais surtout à l’export. Une étude est en cours pour identifier les pistes notamment dans le domaine de l’hydrolien fluvial & estuarien.

L’ensemble de ces éléments marquent nettement l’engagement de Neopolia dans la structuration de la filière EMR en Pays de la Loire. Une posture qui semble déjà avoir séduit un nouvel acteur du marché et qui devrait déboucher sur un partenariat autour de la réalisation d’un démonstrateur.

 Neopolia EMR a réuni ses membres au Technocampus Océan (Bouguenais)

Retrouvez des image de la plénière EMR : film de la Plénière du 17 novembre 2016.